Les temps modernes

Publié le par Candidate au CRPE 2010

Dans les programmes :

4. Les temps modernes : Le temps des découvertes, les premiers empires coloniaux, la traite des noirs et l'esclavage. La renaissance, les arts, quelques découvertes scientifiques, catholiques et protestants. Louis XIV, monarque absolu. Les lumières.

 N_26-20--20CHRISTOPHE-20COLOMB-20DECOUVRE-20L-AMERIQUE.jpg

 * Les grandes découvertes

A partir du 15ème siècle, les européens organisent de grandes expéditions maritimes et créent des empires coloniaux.

- Ils recherchent l'or, l'argent, les épices et la soie des Indes qui étaient jusque là vendus par les musulmans.

- Préoccupation religieuse et politique à cause de la poussée de l'Islam en Mediterranée. Il faut convertir de nouveaux peuples au christiannisme (logique de la reconquista)

- Préoccupation scientifique : James Cook, Bougainville, La Perouse. Découverte de nouvelles terres et compléter les cartes. L'état de la connaissance du monde n'a pas évolué depuis Ptolémée au IIème siècle. On sait que la Terre est sphérique et qu'on peut faire le tour.

-->De nouveaux bateaux, les caravelles, rendent possible les navigations espagnoles et portugaises. Ils sont plus solides, plus rapides et plus sûrs. Des instruments de navigation comme l'astrolabe, la boussole et les cartes permettent aux navigateurs de mieux se diriger.

-->En 1271, Marco Polo part pour la Chine, parcourt une partie de l'Asie et révèle l'existence du Japon.

-->Les grands voyages commencent sous l'impulsion des portugais, notamment Henri le navigateur (fils cadet du roi ), convaincu qu'il faut lutter contre l'Islam et évangéliser les noirs d'Afrique. Les navigateurs portugais explorent les côtes africaines et l'océan Indien.

-->Les espagnols découvrent l'Amérique grâce à Christophe Colomb en 1492 : il voulait atteindre les Indes par l'ouest mais accoste aux Antilles, persuadé qu'il s'agit de l'Asie. L'amérique sera reconnue comme continent par Amérigo Vespucci. Ils font le tour de la Terre grâce à Magellan (circum circulation).

--> Espagne et Portugal deviennent deux grandes puissances économiques. Ils se partagent le monde au Traité de Tordesillas en 1494. L'empire espagnol est le plus étendu et le plus concentré (centre et sud de l'Amérique).

-->Il reste aux autres puissances européennes (France et Angleterre) à aller vers l'Atlantique Nord, le reste étant aux Espagnols et Portugais. Ils découvrent le Canada (Jacques Cartier), la Guyane, la Réunion, l'Ile Maurice... Les français prennent l'avantage sous le règne de François Ier (1515-1547).

 

* Conséquences des grandes découvertes :

- enrichissement intellectuel : cartes, instruments, sciences naturelles, sciences de l'homme, arts

- enrichissement éco : essor de l'Europe occidentale. Europe dominatrice dans le monde.

 

* La traite des noirs et l'esclavage

Les Amérindiens meurent en masse du fait des guerres, des travaux forcés et des nouvelles maladies amenées par les européens (le choc microbien). Les espagnols exploitent les mines d'or et d'argent. Le travail dans les plantations de cacao et de canne à sucre épuise les amérindiens -->extinction des amérindiens.

- Pour remplacer la main d'oeuvre indienne qui s'épuise au travail forcé, les européens font venir des africains pour travailler (du 16è au 19è). Les bateaux négriers, chargés de pacotilles, partent du Portugal, de l'Espagne, de France...La pacotille est échangée en Afrique contre des esclaves proposés par les négriers africains. Les bateaux repartent ensuite pour les côtes américaines où les esclaves sont vendus. Puis ils rentrent en Europe avec des produits tropicaux. C'est le "commerce triangulaire". Grâce à celà, l'économie se développe.

- Jusqu'en 1685, aucune loi ne protège les esclaves des colonies françaises. Les esclaves sont considérés comme des marchandises appartenant à leur maître. Ils n'ont pratiquement aucun droit et leurs conditions d'existence sont inhumaines. Colbert (ministre de Louis XIV) fut l'initiateur du "Code Noir" (1685), qui définit la condition juridique des esclaves et précise les devoirs de chacun.

- Protestations contre l'esclavage dès le 16è, et se développent au XVIIIè chez les prêtres (Batholomé de las Casas) et philosophes comme Montaigne, Condorcet...Les lumières dénoncent les pratiques des colons et défendent le droit des Indigènes, critiquent la traite et l'esclavage.

- Abollition de l'esclavage en 1794 (suite à la révolte de St Domingue) mais rétablit en 1802 par Napoléon Bonaparte. Abollition totale dans les colonies françaises en 1848 par Victor Schoelcher..

- La commémoration de l'abollition de l'esclavage fait partie aujourd'hui du devoir de mémoire.

 

* La Renaissance, les arts, quelques découvertes scientifiques, catholiques et protestants :

michel-ange1.gif

La renaissance est née au XVè en Italie et s'est répandue en Europe. C'est un renouveau des arts et des lettres, un retour aux idées et à l'art de l'Antiquité gréco-latine. L'homme y tient la 1ère place.

- Un mouvement intellectuel : L'humanisme. L'instruction rend les hommes meilleurs. Promouvoir la dignité de l'Homme. Confiance inébranlable en l'Homme + grand apétit de savoir. L'ambition est de former un homme complet, aimant le beau et le vrai.  L'invention de l'imprimerie par Gutenberg en 1450 permet la multiplication des livres et une diffusion des idées. Les humanistes recherchent une explication du monde fondée sur la raison. Ils favorisent le développement de la science moderne. Copernic donne une nouvelle idée du système solaire en établissant que la Terre tourne autour du Soleil. Cette idée sera vérifiée par Galilée en 1610. La médecine et l'hygiène font des progrès, la santé s'améliore et la mortalité recule

- Un mouvement artistique : la renaissance. Les architectes reprennent les formes des monuments anciens et les artistes représentent les scènes de la mythologie antique et de la Bible. Nouvelles façons de sculpter et de peindre (pratique de la perspective, humanité des personnages). Les artistes sont soutenus par les princes et les prélats qui les entretiennent et leur commandent des oeuvres : Michel Ange (cf illustration), Léonard de Vinci.

- François Ier (1515-1547), roi de la renaissance française : Sous son règne, la renaissance artistique et littéraire est encouragée. Il découvre la renaissance lors de guerres en Italie. Il fait venir des architectes, jardiniers et artistes en France pour propager cet art nouveau. Il revient avec Leonard de Vinci. Il fait construire ou remanier des chateaux (Chateaux de la Loire), non plus pour la guerre mais pour l'art de vivre (jardins, terrasses, décorations à l'italienne...).

 

* Une réforme catholique :

Les conflits religieux et l’intolérance prennent le pas sur l’humanisme philosophie fondée sur l’homme et sa dignité. Les chrétiens souhaitent le retour à une religion simple et généreuse comme dans les Evangiles. Le clergé ne donne pas le bon exemple : les curés sont ignorants, les évêques et les pâpes vivent dans le luxe. 

- Un moine allemand, Martin Luther, rejette l'influence du pape et propose une réforme inspirée en partie de l'humanisme. Le culte est très simplifié. L'homme est juste non en achetant des indulgences mais par sa foi en Dieu. Ses idées, sous le nom de protestantisme, se répandent en Allemagne, mais sont mal accueillies par l'église catholique. En France, la réforme est surtout l'oeuvre de Jean Calvin.

- La contre réforme : L'église catholique doit se redresser pour arrêter les progrès du protestantisme et se renouveler. Pour cela, elle précise sa doctrine au cours d'un concile : elle améliore la conduite du clergé et réaffirme l'autorité du pape. La vie spirituelle est rétablie.

- Au 16ème, 8 Guerres de religion opposent les catholiques et le roi aux protestants, considérés comme des hérétiques. L'épisode le plus connu est le massacre des nobles protestants lors de la ST Barthélémy en 1572.

- Le trône revient en 1589, au protestant Henri de Navarre, futur Henri IV, qui se convertit au catholicisme pour pouvoir régner. Il met fin aux guerres de religion et accorde la liberté de culte aux protestants par l'Edit de Nantes en 1598. Cet édit sera révoqué en 1685 par Louis XIV, dans l'édit de Fontainebleau.

 

 

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article