Présentation

Histoire

Dimanche 25 avril 7 25 /04 /Avr 17:27

Dans les programmes :

4. Les temps modernes : Le temps des découvertes, les premiers empires coloniaux, la traite des noirs et l'esclavage. La renaissance, les arts, quelques découvertes scientifiques, catholiques et protestants. Louis XIV, monarque absolu. Les lumières.

 N_26-20--20CHRISTOPHE-20COLOMB-20DECOUVRE-20L-AMERIQUE.jpg

 * Les grandes découvertes

A partir du 15ème siècle, les européens organisent de grandes expéditions maritimes et créent des empires coloniaux.

- Ils recherchent l'or, l'argent, les épices et la soie des Indes qui étaient jusque là vendus par les musulmans.

- Préoccupation religieuse et politique à cause de la poussée de l'Islam en Mediterranée. Il faut convertir de nouveaux peuples au christiannisme (logique de la reconquista)

- Préoccupation scientifique : James Cook, Bougainville, La Perouse. Découverte de nouvelles terres et compléter les cartes. L'état de la connaissance du monde n'a pas évolué depuis Ptolémée au IIème siècle. On sait que la Terre est sphérique et qu'on peut faire le tour.

-->De nouveaux bateaux, les caravelles, rendent possible les navigations espagnoles et portugaises. Ils sont plus solides, plus rapides et plus sûrs. Des instruments de navigation comme l'astrolabe, la boussole et les cartes permettent aux navigateurs de mieux se diriger.

-->En 1271, Marco Polo part pour la Chine, parcourt une partie de l'Asie et révèle l'existence du Japon.

-->Les grands voyages commencent sous l'impulsion des portugais, notamment Henri le navigateur (fils cadet du roi ), convaincu qu'il faut lutter contre l'Islam et évangéliser les noirs d'Afrique. Les navigateurs portugais explorent les côtes africaines et l'océan Indien.

-->Les espagnols découvrent l'Amérique grâce à Christophe Colomb en 1492 : il voulait atteindre les Indes par l'ouest mais accoste aux Antilles, persuadé qu'il s'agit de l'Asie. L'amérique sera reconnue comme continent par Amérigo Vespucci. Ils font le tour de la Terre grâce à Magellan (circum circulation).

--> Espagne et Portugal deviennent deux grandes puissances économiques. Ils se partagent le monde au Traité de Tordesillas en 1494. L'empire espagnol est le plus étendu et le plus concentré (centre et sud de l'Amérique).

-->Il reste aux autres puissances européennes (France et Angleterre) à aller vers l'Atlantique Nord, le reste étant aux Espagnols et Portugais. Ils découvrent le Canada (Jacques Cartier), la Guyane, la Réunion, l'Ile Maurice... Les français prennent l'avantage sous le règne de François Ier (1515-1547).

 

* Conséquences des grandes découvertes :

- enrichissement intellectuel : cartes, instruments, sciences naturelles, sciences de l'homme, arts

- enrichissement éco : essor de l'Europe occidentale. Europe dominatrice dans le monde.

 

* La traite des noirs et l'esclavage

Les Amérindiens meurent en masse du fait des guerres, des travaux forcés et des nouvelles maladies amenées par les européens (le choc microbien). Les espagnols exploitent les mines d'or et d'argent. Le travail dans les plantations de cacao et de canne à sucre épuise les amérindiens -->extinction des amérindiens.

- Pour remplacer la main d'oeuvre indienne qui s'épuise au travail forcé, les européens font venir des africains pour travailler (du 16è au 19è). Les bateaux négriers, chargés de pacotilles, partent du Portugal, de l'Espagne, de France...La pacotille est échangée en Afrique contre des esclaves proposés par les négriers africains. Les bateaux repartent ensuite pour les côtes américaines où les esclaves sont vendus. Puis ils rentrent en Europe avec des produits tropicaux. C'est le "commerce triangulaire". Grâce à celà, l'économie se développe.

- Jusqu'en 1685, aucune loi ne protège les esclaves des colonies françaises. Les esclaves sont considérés comme des marchandises appartenant à leur maître. Ils n'ont pratiquement aucun droit et leurs conditions d'existence sont inhumaines. Colbert (ministre de Louis XIV) fut l'initiateur du "Code Noir" (1685), qui définit la condition juridique des esclaves et précise les devoirs de chacun.

- Protestations contre l'esclavage dès le 16è, et se développent au XVIIIè chez les prêtres (Batholomé de las Casas) et philosophes comme Montaigne, Condorcet...Les lumières dénoncent les pratiques des colons et défendent le droit des Indigènes, critiquent la traite et l'esclavage.

- Abollition de l'esclavage en 1794 (suite à la révolte de St Domingue) mais rétablit en 1802 par Napoléon Bonaparte. Abollition totale dans les colonies françaises en 1848 par Victor Schoelcher..

- La commémoration de l'abollition de l'esclavage fait partie aujourd'hui du devoir de mémoire.

 

* La Renaissance, les arts, quelques découvertes scientifiques, catholiques et protestants :

michel-ange1.gif

La renaissance est née au XVè en Italie et s'est répandue en Europe. C'est un renouveau des arts et des lettres, un retour aux idées et à l'art de l'Antiquité gréco-latine. L'homme y tient la 1ère place.

- Un mouvement intellectuel : L'humanisme. L'instruction rend les hommes meilleurs. Promouvoir la dignité de l'Homme. Confiance inébranlable en l'Homme + grand apétit de savoir. L'ambition est de former un homme complet, aimant le beau et le vrai.  L'invention de l'imprimerie par Gutenberg en 1450 permet la multiplication des livres et une diffusion des idées. Les humanistes recherchent une explication du monde fondée sur la raison. Ils favorisent le développement de la science moderne. Copernic donne une nouvelle idée du système solaire en établissant que la Terre tourne autour du Soleil. Cette idée sera vérifiée par Galilée en 1610. La médecine et l'hygiène font des progrès, la santé s'améliore et la mortalité recule

- Un mouvement artistique : la renaissance. Les architectes reprennent les formes des monuments anciens et les artistes représentent les scènes de la mythologie antique et de la Bible. Nouvelles façons de sculpter et de peindre (pratique de la perspective, humanité des personnages). Les artistes sont soutenus par les princes et les prélats qui les entretiennent et leur commandent des oeuvres : Michel Ange (cf illustration), Léonard de Vinci.

- François Ier (1515-1547), roi de la renaissance française : Sous son règne, la renaissance artistique et littéraire est encouragée. Il découvre la renaissance lors de guerres en Italie. Il fait venir des architectes, jardiniers et artistes en France pour propager cet art nouveau. Il revient avec Leonard de Vinci. Il fait construire ou remanier des chateaux (Chateaux de la Loire), non plus pour la guerre mais pour l'art de vivre (jardins, terrasses, décorations à l'italienne...).

 

* Une réforme catholique :

Les conflits religieux et l’intolérance prennent le pas sur l’humanisme philosophie fondée sur l’homme et sa dignité. Les chrétiens souhaitent le retour à une religion simple et généreuse comme dans les Evangiles. Le clergé ne donne pas le bon exemple : les curés sont ignorants, les évêques et les pâpes vivent dans le luxe. 

- Un moine allemand, Martin Luther, rejette l'influence du pape et propose une réforme inspirée en partie de l'humanisme. Le culte est très simplifié. L'homme est juste non en achetant des indulgences mais par sa foi en Dieu. Ses idées, sous le nom de protestantisme, se répandent en Allemagne, mais sont mal accueillies par l'église catholique. En France, la réforme est surtout l'oeuvre de Jean Calvin.

- La contre réforme : L'église catholique doit se redresser pour arrêter les progrès du protestantisme et se renouveler. Pour cela, elle précise sa doctrine au cours d'un concile : elle améliore la conduite du clergé et réaffirme l'autorité du pape. La vie spirituelle est rétablie.

- Au 16ème, 8 Guerres de religion opposent les catholiques et le roi aux protestants, considérés comme des hérétiques. L'épisode le plus connu est le massacre des nobles protestants lors de la ST Barthélémy en 1572.

- Le trône revient en 1589, au protestant Henri de Navarre, futur Henri IV, qui se convertit au catholicisme pour pouvoir régner. Il met fin aux guerres de religion et accorde la liberté de culte aux protestants par l'Edit de Nantes en 1598. Cet édit sera révoqué en 1685 par Louis XIV, dans l'édit de Fontainebleau.

 

 

Par Candidate au CRPE 2010 - Publié dans : Histoire
Laissez un commentaire! - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 avril 7 25 /04 /Avr 16:41

Dans les programmes :

3. Le moyen-âge : Conflits et échanges en Méditerranée, les croisades, la découverte d'une autre civilisation : L'Islam. 

 

* Naissance de l'Islam

L'Islam naît au 7ème siècle à la Mecque. Mahommet, un marchand, prêche une nouvelle religion, l'Islam, qui repose sur la croyance en un Dieu unique ; Allah. (religion monothéiste). L'ange Gabriel lui serait apparu pour lui annoncer qu'il était le prophète du Dieu unique qui lui ordonne de prêcher la nouvelle religion.

Les 1ers musulmans convertis sont séduits par la simplicité du message de l'Islam qui consiste à se soumettre à Dieu et dans un devoir de purification en attendant un jugement dernier.

- Les 5 piliers de l'Islam :

- La profession de foi

- La prière quotidienne (5 fois par jour en direction de la Mecque)

 - Le jeûne durant le mois du ramadan

 - L’aumône au profit des pauvres

      - Le pèlerinage à la Mecque

- Le Coran est le livre sacré des musulmans (retranscription du message de Dieu). Il est écrit en langue arabe. Il comprend 114 chapitres, appelés "sourates".

Coran-manuscrit-BNF-Hidjazi.jpg

-->La première expansion arabe vie à soumettre plus qu’à convertir

- 623 : La communauté de du prophète entre en guerre contre les « infidèles » de la Mecque, soumis par les armes

-  632 : Mort du Prophète, Arabie unifiée et convertie à l’islam. Les successeurs sont les califes. En quelques années, les califes conquièrent un immense empire. Les chrétiens et les juifs sont protégés.

MAIS éclatement de l'empire : on se dispute le califat. Les chiites ne reconnaissent comme calife qu'un descendant de Mahomet. Les sunnites pensent que le califat doit revenir au meilleur musulmans. L'empire se divise en 3 califats : Bagdad, le Caire, Cordou.

 

--> La méditerranée devient le carrefour de trois civilisations : la chrétienté occidentale, l'empire byzantin, le monde musulman. Ceci entraine des échanges et des conflits.

 

* Conflits en Méditerranée : la reconquista / les croisades

- La reconquista : Depuis le 8ème siècle, l'Espagne est sous domination musulmane presque totale. Les chrétiens commencent sa reconquête à partir de petits royaumes restés indépendants dans le Nord de l'Espagne. Cette reconquête se termine en 1492 par la chute de Grenade.

- Les croisades : Jusqu'à la seconde moitié du 11ème, les pélerinages étaient possible en Palestione. Mais un nouveau peuple musulman, les turcs, dominent cette région et causent des soucis aux Occidents. La 1ère croisade (1095-1099) est lancée par le pâpe Urbain II pour délivrer le tombeau du Christ et reprendre les lieux saints. La 1ère et la 2ème croisade (1146-1148) entraînent la prise de Jérusalem et la création de 4 états latins d'orient. Dans un premier temps, les musulmans réagissent faiblement puis la résistance musulmane s'organise. Reprise de la guerre sainte contre les croisés par Saladin, qui reprend Jerusalem en 1187.

--> Au total, 8 croisades se succèdent, mais sans résultats : la terre sainte revient aux mains des musulmans.

--> Les chevaliers étaient partis pour s'enrichir mais beaucoup se sont appauvris en vendant leur propriété pour s'équiper. Bilan négatif, les chrétiens ne possèdent plus que quelques ports.

titre_croisade.jpg

 

* Echanges en Mediterranée

Malgré les conflits, les contacts commerciaux et culturels ont été nombreux et variés.

- Le commerce fut très actif. Les produits échangés comme l'or, l'ivoire, les esclaves, le bois, les fourrures, les épices, les bijoux, les armes, la soie, circulent par la mer, par des caravanes terrestres ou par les fleuves. Les marchands italiens deviennent les plus actifs : Pise, Venise et Gêne s'assurent le monopole du commerce vers l'orient.

- Echanges culturels : les populations échangent des savoirs dans tous les domaines : art, architecture, médecine, mathématiques, philosophie...

 - Al andalus (Espagne musulmane), les musulmans et chrétiens vivent ensemble comme en Sicile. Les populations parlent latin, grec et arabe. L'art, la littérature et l'architecture sont de grande qualité et mêlent les diverses influences. Syncrétisme culturel (fusion entre deux cultures).

.

Par Candidate au CRPE 2010 - Publié dans : Histoire
Laissez un commentaire! - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 avril 7 25 /04 /Avr 16:15

* Le rôle de l'église

La religion chrétienne est au centre  de la vie au Moyen âge : rôle temporel, spirituel et social (assure l'enseignement, assistance aux pauvres et aux malades). Le christiannisme règle la vie des chrétiens.

-->Eglise organisée en "diocèse" avec un évèque à leur tête, qui regroupent des paroisses dont chacune est dirigée par un curé. Tous obéissent à l'autorité du pâpe.

-->7 sacrements : le baptême, la confirmation, la pénitence, la communion, l'extrême onction, l'ordre, le mariage.

-->Le chrétien recherche le salut et fait des pélerinages. A partir du 12ème siècle, les chrétiens se rendent en pélerinage : les croisades.

-->L'église sacre et conseille les rois. Elle préside à l'adoubement du chevalier et à l'hommage.

-->L'église poursuit, juge et condamne ceux qu'elle accuse d'hérésie : négation volontaire de certaines vérités de la foi et de points du dogme. Ce crime est puni d'excommunication.

 

* L’occident est une chrétienté : église, cathédrale et abbayes en sont les symbole.

 Eglises et abbayes romanes(dès 10ème siècle) :

 plan en forme de croix latine renforcé par des arcs doubleaux, murs épais renforcés de contreforts, sculptures de scènes bibliques pour instruire les fidèles. Progression d'ouest(ténèbres) en est (la lumière). Elévation du parvis (terre) à lautel (ciel).

 388px-Speyer Dom BW 3

 

Cathédrales gothiques (à partir du XIIème): croisée d'ogives, vitraux racontant des épisodes de la Bible ou de la vie des saints, sculptures, place d'honneur pour la vierge. reimscath1.jpg--> Témoigne de la puissance de l'Eglise.

Par Candidate au CRPE 2010 - Publié dans : Histoire
Laissez un commentaire! - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 avril 7 25 /04 /Avr 10:03

Dans les programmes :

3. Le moyen âge : Après les invasions, la naissance et le développement du royaume de France.  Les relations entre seigneurs et paysans.

 bapteme.jpg

 

 

Dès le IIIème siècle, des peuples barbares germaniques (Les ostrogoths, wisigoths, vandales, huns, alamans, burgondes et les francs) sont attirés par la richesse de l'Empire romain : raids, pillages...Au Vème, l'avancée s'accélère. Les villes romaines s'entourent de rempart. L'empire romain est destabilisé.

Après les invasions, l’Empire romain s’effondre en 476 (reste l'empire romain d'orient, l'empire byzantin) et laisse la place à des Royaumes barbares. L’un de ces royaumes, celui des Francs en Gaule, donne son nom à notre pays. Les francs se répartissent en deux groupes : les francs saliens et les francs ripuaires. Les francs saliens veulent étendre leur territoire, leur chef est Mérovée, grand père de Clovis...

 

--> Les mérovingiens : La dynastie des mérovingiens. En 481, Clovis succède à son père pour diriger un petit royaume (nord de Gaule). Il s’impose peu un peu comme premier roi de France par ses victoires sur les autres peuples barbares et la constitution d’un grand royaume franc.

- Evénement fondateur de son règne : son baptême à Reims le 25 décembre 496(+ celui de 3000 guerriers). Il permet au roi d’obtenir le soutien de l’église. Symbole de l'alliance entre l'église et le nouveau pouvoir que représentent les francs en Gaule. Il est alors reconnu et légitimé par Byzance.

- Affaiblissement de l’empire : Après Clovis, la dynastie mérovingienne s’affaiblit (partage du royaume entre ses 4 fils et guerres entre les héritiers mérovingiens). Les rois (rois fainéants) sont dépourvus de tout pouvoir, celui-ci étant détenu par les « maires du palais » (Administration du royaume).

--> Les carolingiens : La famille des Pippinides (maires du palais) accapare le pouvoir. Pépin le bref, fils de Charles Martel fonde la dynastie des carolingiens en 751. Son fils, Charlemagne, est couronné empereur en 800. Il gouverne avec l'aide des comtes, des missi dominici, s'appuie sur l'église et sur la vassalité. Il agrandit le royaume.

- Succession de père en fils : Louis 1er le Pieux conserve l'unité de l'empire. Lothaire veut diriger seul mais ses 2 frères s'unissent contre lui : l'empire est partagé en 3 royaume au traité de Verdu en 843.

-->Le véritable pouvoir est alors détenu par les comtes qui s'appuient sur un réseau de vassaux.

--> A la mort accidentelle de Louis V, dernier carolingien sans héritiers, les comtes choisissent un nouveau roi : Hugues Capet.

 

* Les capétiens : Hugues Capet, roi de France, en 987. Il codifie la cérémonie du sacre qui lui confère un statut exceptionnel. Descendants :¨Philippe Auguste, Louis IX (St Louis) et Philippe IV le Bel.

- Affaiblissement du pouvoir : Le royaume est morcelé en plusieurs fiefs sur lesquels les seigneurs acquièrent une véritable autonomie. Bien que situé en haut de la pyramide féodale, car il n'est vassal de personne, le roi, en raison de son peu de terres, n'a que peu d'autorité sur son peuple.

- Les rois adoptent une politique de mariage et de rachats de terres pour agrandir le domaine royal. En remportant la bataille de Bouvine en 1214, Philppe Auguste consolide la monarchie (il triple le domaine royal!). Les rois créent une administration à leur service. Des baillis et des sénéchaux sont envoyés en province pour les représenter, collecter les impôts...

- Paris devient une grande capitale. Organes du pouvoir central (Parlement, chambre des comptes, archives...), bâtiment où vivent les souverains (Le Louvre), édifices religieux (Notre Dame).

 

* La guerre de cent ans (1337-1453)

Charles IV meurt en 1328 sans héritiers mâle. Son cousin Philippe VI est choisi comme nouveau roi de France par les grands seigneurs. Mais Edouard III d'Angleterre, petit fils de Philippe IV le Bel réclame en vain la couronne et déclare la guerre (crise de succession).

La France est d'abord sous domination anglaise et subit de lourdes défaites, notamment à la bataille d'Azincourt en 1415. Durant le traité de paix, le roix d'Angleterre impose à Charles VI de deshériter son fils au profit de son gendre Henri V. La France se divise entre partisan du roi d'Angleterre et partisan de Charles VII : guerre civile.

- La situation se retourne grâce à une résistance populaire, Jeanne d'ARC. Elle persuade le dauphin de lui confier une armée et libère Orléans et fait sacrer Charles VII à Reims. Elle est faite prisonnière par les anglais et brulée vive à Rouen en 1431.

- Les anglais sont ensuite repoussés et vaincus en 1453.

-->Louis XI, fils de Charles VII, agrandit le domaine royal, alourdit l'impôt. A sa mort en 1483, le pouvoir royal l'a emporté sur la féodalité.

 

* Les relations entre seigneurs et paysans

 

feodalite.gif

Au moyen âge, le pouvoir appartient aux seigneurs. Les plus faibles se mettent au service des plus puissants. Les uns permettent d'obéir et de servir, les autres permettent de protéger et d'aider. Les comtes ont confié la défense de leurs terres à des seigneurs. Ces derniers exercent les vrais pouvoirs politiques et économiques sur leurs "seigneuries". Le comte et le seigneur sont liés entre eux. Le comte reçoit l'hommage et le serment de fidélité du seigneur. En échange le seigneur reçoit un fief et la protection du comte. Le comte est appelé "suzerain" et le seigneur "vassal". A son tour, le seigneur qui a reçu un fief, peut lui même concéder des fiefs à d'autres vassaux.

--> Le seigneur protège les paysans grâce à ses hommes d'arme et à son château. Il rend la justice et collecte des redevances auprès des paysans. Le seigneur est propriétaire de la terre. La seigneurie comprend deux parties : la "réserve" du seigneur et les "tenures" que cultivent les paysans.  Il construit les banalités (moulin, four, pressoir). Il existe 3 types de seigneuries : la seigneurie domestique (possession d'hommes); la seigneurie foncière (possession de la terre), la seigneurie banale (possession du pouvoir public sur les hommes).

--> Le vassal doit aider le seigneur de ses conseils et lui apporter son secours militaire (l'ost). Si le vassal est infidèle, il est déclaré "félon". Le vassal travaille la réserve et doit des redevances en nature et en argent (le cens pour loyer, le champart : prélèvement sur les récoltes, la corvée : travail gratuit). Les paysans habitent en village autour du château. Incapacités juridiques rédibitoires. Corvéables à merci.

-->La société féodale est symbolisée par le château fort : puissance et pouvoir du seigneur. En cas de danger, les paysans de la seigneurie se réfugient  dans la basse cour du château.

-->"Jacquerie" : révolte paysanne. Violence contre les nobles. On brule les chateaux, les chatelains. Toutes les révoltes paysannes échoueront, sauf en 1789.

 

 

 

 

 

 

Par Candidate au CRPE 2010 - Publié dans : Histoire
Laissez un commentaire! - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 avril 7 25 /04 /Avr 09:22

Dans les programmes :

2. L'antiquité : Les Gaulois, la romanisation de la Gaule, La christiannisation du monde gallo-romain (CE2)

Asterix-et-Obelix.jpg

Les gaulois sont des celtes. Ils sont appelés "gaulois" par les romains : ce sont les populations au contact des romains. Ce sont des indos-européens arrivés d'Europe centrale. Ils franchissent les Alpes alors que Rome n'est encore qu'une toute petite puissance.

--> expansion au 2è âge du fer  : La Tène. Ils envahissent la Gaule par vagues successives. Ensuite, ils imposent leur civilisation aux peuples plus anciens.

Nos connaissances des celtes se fondent sur des textes d'auteurs grecs et latins orientés par le regard que porte le "civilisé" sur le "barbare" ( celui qui ne parle ni grec, ni latin : l'étranger). De plus, nos connaissances de la Gaule sont surtout issues de Cesar, qui, dans la "Guerre des Gaules" en fait une présentation précise.

 

* La société gauloise :

-Aristocratie guerrière et de grands propriétaires.

-Les druides ont de multiples responsabilités intellectuelles et politiques : ils dirigent la vie religieuse et sociale, rendent la justice et instruisent la jeunesse. Ils représentent la culture celtique et seront pourchassés.

- Chaque peuple contrôle un territoire tribal. Les tribus entretiennent des états de guerre.

- Religion : la religion gauloise est polythéiste et se rattache à la nature. Ils possèdent de nombreuses divinités.

- Economie : L'agriculture est propère, les outils perfectionnés, les méthodes nouvelles. La Gaule devient une grande puissance agricole. Les artisans réputés sont surtout les forgerons (invention du fer à cheval, du tonneau). Poteries, bijoux... Le commerce est actif, de nombreuses monnaies retrouvées témoignent de la vitalité des échanges. Le port de Massalia (Marseille) fut fondé en -600.

 

* La romanisation de la Gaule

A partir de -125, les romains s'installent dans le sud de la Gaule et y créent une province ; la Narbonnaise. Ensuite, César entreprend la conquête de la Gaule et concquiert la majeure partie du pays. Cette "guerre des gaules" se termine par la reddition de Vercingétorix à Alésia en -52. Vercingétorix fut le symbole de la résistance gauloise, le "1er patriote" (figure reprise pour des raison idéologique au 19è siècle). Il parvint à battre l'armée romaine à Gergovie mais rendit les armes à Alésia. Finalement, les habitants de la Gaule finissent par choisir de vivre à la romaine et de parler latin. Ils adoptent le mode de vie romain, l'administration, la langue. Les romains octroient aux gaulois la citoyenneté romaine, des droits publics et privés.

- Création de villes possédant un plan quadrangulaire et des monuments (théâtres, arc de triomphe) à l'image de Rome. Les romains introduisent leurs techniques architecturales : les insulae, les domus. Construction de ponts et de routes pour faciliter le déplacement des armées et animer la vie économique.

- La Gaule est divisée en provinces administrées par des gouverneurs romains.

- Mise en place d'un réseau de communication à partir de Lyon (Lugdunum), la capitale des Gaules.

- Interpretatio romana : les dieux gaulois sont assimilés aux dieux gréco-romains

- Le culte impérial : il faut honorer l'empereur romain comme dieu.

--> Les deux civilisations se mêlent peu à peu. Cette fusion crée une civilisation originale, gallo romaine. Les romains empruntent aux gaulois leurs inventions dans l'artisanat et l'agriculture. L'art gallo romain révèle la richesse et la prospérité de cette civilisation.

- Pax romana : période de paix et de prospérité.

--> Limites : la romanisation a touché davantage les villes que la campagnes, et surtout les élites.

<<Cesar assassiné en -44 est remplacé par Auguste.>>

 

*La christiannisation du monde gallo-romain

Jesus naît vers -6. Il a vécu à l'époque d'Auguste et a été crucifié sur ordre des romains en 30. Ses disciples affirment l'avoir vu vivant après sa mort, preuve qu'il est bien le messie (messager de dieu). Le christiannisme est une religion d'amour des autres et de fraternité universelle. Jesus parcout la Palestine pour évangéliser les population. Le nouveau testament fut écrit par ses disciples et retrace la vie de Jesus.

- Monothéisme, égalité, résurrection.

--> St Paul de Tarse eut une vision du Christ réssuscité et se convertit au christiannisme. Il entreprit de nombreux voyages sur le pourtour méditerranéen où il créa de nombreuses communautés chrétiennes pour répandre le message de Jesus. Il meurt à Rome, décapité, en 67.

--> En gaule romaine, les chrétiens subissent des persécutions et sont exécutés (ex : Blandine). Ils refusent de rendre un culte à l'empereur...

--> Les empereurs romains voient que le christiannisme est un élément de cohésion de l'Empire. L'empereur Constantin se convertit en 312.  La liberté de culte apparait en 313 dans l'édit de Milan. Le dogme du christiannisme est fixé au concile de Nicée en 325. En 391, l'empereur Théodose déclare cette religion officielle.

---> A la fin du 4è siècle, St Martin de Tours se consacre à la christiannisation des campagnes.

 

Quand l'empire romain d'Occident s'effondre en 476, l'église et le christiannisme sont les seuls facteurs d'unité de l'Occident.

 

 

 

Par Candidate au CRPE 2010 - Publié dans : Histoire
Laissez un commentaire! - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés